Paroles AH LALA

La roue tourne ton bâton il va se casser
je surveille mes arrières j’fais même pas mes lacets
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
Tout près de tes tympans j’arrive comme Yamakasi
Jesus et Papi Ochoa même eux ils ont du trépasser
t’es un super héros hein tu viens menacer
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
c’est chaud comme chez moi ça brûle comme bidon d’acide

J’ai connu des hauts et des bas, la chatte à la pute,
qui suce dans l’ascenseur, qui suce dans l’ascenseur
la conseillère d’orientation fais du bon boulot
mais la vie n’a pas de sens, mais la vie n’a pas de sens
je n’ai pas eu les mots pour leur dire mes doléances
en même temps les mots ne veulent rien dire s’il n’y a pas d’action
on finira qu’avec tout ce qu’on aura mérité
c’est pour ça qu’entre eux et moi y’aura jamais d’équité

wooooh wooooh woooh
C’est les jours avant le caviar
wooooh wooooh woooh
C’est les jours avant le caviar

La roue tourne ton bâton il va se casser
je surveille mes arrières j’fais même pas mes lacets
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
Tout près de tes tympans j’arrive comme Yamakasi
Jesus et Papi Ochoa même eux ils ont du trépasser
t’es un super héros hein tu viens menacer
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
c’est chaud comme chez moi ça brûle comme bidon d’acide

Monter sur Paname zéro euro ils m’ont dit « non mais non »
j’pensais qu’il me connaissait mieux que ça mais non mais non mais non
sensible à la gâchette Ze Pequeno pimpon pimpon
pas d’alibi vu que je serai partout bah ouais bah ouais
fille à papa bien sûr que je saurai niquer leur mère
fille à papa bien sûr que je saurai niquer leur mère
Oh Les seules fois qu’ils nous ouvre les portes
C’est pour nous foutre dehors
Alors si je défonce tout ne me dis pas mais non mais non

wooooh wooooh woooh
C’est les jours avant le caviar
wooooh wooooh woooh
C’est les jours avant le caviar

La roue tourne ton bâton il va se casser
je surveille mes arrières j’fais même pas mes lacets
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
Tout près de tes tympans j’arrive comme Yamakasi
Jesus et Papi Ochoa même eux ils ont du trépasser
t’es un super héros hein tu viens menacer
je soupire ça fait « ah la la » dis moi qui m’empêchera de brasser
c’est chaud comme chez moi ça brûle comme bidon d’acide

(87)

Les paroles publiées sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont par conséquent protégés par les droits d'auteur.
Commentaires