Paroles Mayday

Mayday, mayday
Oui je sens mon coeur s’emballer, baller
Si tu t’arrêtes ça n’va pas aller, pas aller
Emmène moi dans un monde parallèle, parallèle

J’te devine dans le noir…
Je sais bien qu’il est tard…
Mais j’suis atteinte d’insomnies,
J’tiens plus en place de toi j’m’ennuie,
Tu dors nue tous les soirs…
Mais que suis-je censée croire…?
Tu sais qu’un rien me donne envie,
J’y pense même quand c’est pas permis.
Deux heures de repos je me réveille,
Prête à interrompre ton sommeil,
Sans tarder je me colle à toi…
Et je ME laisse aller contre toi…
Le parfum des ébats de la veille,
M’ouvre un appétit sans pareil,
Et je frissonne à chaque fois,
Que je m’aventure sous le drap…

J’ai très peu à faire,
Pour te rendre faible,
Et ça me plaît évidemment…
Tu me fais frémir,
On t’entendrait gémir,
Au plus haut du firmament…
Ne voilà-t-il pas que les rôles s’inversent,
Jeu de jambe et je tombe à la renverse…
Une chose est sûre tu as les bons réflexes, bébé…
Quand il s’agit de sex.
Sous la pression de tes mains sur mon corps,
Je m’accroche où je peux vas-y plus fort,
Oui tu me connais par coeur et par corps,
J’me rapproche du nirvana sans efforts…
Mais mon coeur bat encore,
Arrivée à bon port,
Baby j’en veux encore…
De désir je me tords,
Et avec ton accord,
Mes envies prennent corps…

(700)

Les paroles publiées sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont par conséquent protégés par les droits d'auteur.
Commentaires