Paroles Les Feux De L'amour

oh ouwoh
(hmmm) x2
je sens c’que tu désires
une fois nos corps serrés
trop de choses à t’offrir
puis je te montrer
grand prince sans devenir
j’ai tout pour t’impressionner
avant d’aller plus loin
j’esquisse un baiser
laissons nous aller
laisse moi te guider
caresse moi maintenant doucement sensuellement
je visiterai les allées
du labyrinthe de ton corps parfait

(brûler)
les ébats avec tes amants passé
(brûler)
ces gars qui n’ont pas su assurer
(rien qu’au toucher)
toi et moi ne faire q’un pour toujours
(et s’embraser)
par les feux de l’amour

les feux de l’amour
oh baby
(hmmm)
oh yeah

affolé par ton parfum
je découvre tout tes recoins
je n’arrive plus à me contrôler
oh
accélère ne ralenti pas
Axel excelle et ne fatigue pas
tu fais ça bien
je me laisse aller

(brûler)
les ébats avec tes amants passé
(brûler)
ces gars qui n’ont pas su assurer
(rien qu’au toucher)
toi et moi ne faire q’un pour toujours
(et s’embraser)
par les feux de l’amour

les feux de l’amour
oh baby
(hmmm)
oh yeah

maintenant qu’on transpire (un peu)
nos corps ne font plus qu’un (prends moi)
j’ai trouvé l’oasis (chéri laisse tes doigts glisser en moi)
nos moments saccadés (un peu)
font grincer le lit (serre moi)
tu t’accroches à ma peau
j’aime sentir tes ongles dans mon dos

(Ouhhhhhhhhouhouhhhh)

le jour se lève
je viens tu viens
baby oui je viens en toi
des ébats avec des amours passer
ces gars qui n’ont pas su assurer
toi et moi le faire pour toujours
s’embraser par les feux de l’amour

(brûler)
les ébats avec tes amants passé
(brûler)
ces gars qui n’ont pas su assurer
(rien qu’au toucher)
toi et moi ne faire q’un pour toujours
(et s’embraser)
s’embraser par les feux de l’amour
baby
(brûler)
les ébats avec tes amants passé
(brûler)
ces gars qui n’ont pas su assurer
(rien qu’au toucher)
toi et moi ne faire q’un pour toujours
(et s’embraser)
s’embraser par les feux de l’amour
baby baby
s’embraser baby

(1056)

Les paroles publiées sur ce site sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont par conséquent protégés par les droits d'auteur.
Commentaires