Parmi les genres musicaux tendance écoutés aussi bien au niveau de l’Hexagone que des Antilles, le Trap , issu du Dirty South, se distingue des autres par une combinaison de plusieurs styles musicaux, un contenu lyrique particulier et une sonorité électronique.

Découvrir le Trap

Né dans les années 2000 dans le sud des Etats-Unis, le Trap est une combinaison de plusieurs styles musicaux, notamment le dubstep qui est une succession d’arrangements de batteries aux sonorités similaires, le hip hop dont le tempo est essentiellement conservé et le dub qui met l’accent sur la répétitivité. Quasi similaire au rap, le Trap s’en distingue au niveau des vocalises et met en avant plusieurs instruments électroniques notamment les synthés, les grosses caisses, les doubles croches, les ensembles de cordes virtuelles, les triolets, les synthétiseurs, entre autres. Les premiers artistes à avoir produit de la musique Trap sont Three 6 Mafia et UGK.

Les origines du Trap

Si initialement, le terme Trap désignait les lieux de trafics de drogue, il a commencé à désigner avec le temps tous les rappeurs qui parlaient principalement du trafic de drogue dans leurs textes. C’était donc au départ une référence aux vrais lieux de trafic de drogue avant de devenir un style musical. Dès son apparition, le Trap est tombé un peu dans l’oubli avant de revenir en force grâce à des DJ de renom et certains labels. Certains artistes tels que Gucci Mane, UGK, Triple Six Mafia ou Swisha Maison en sont les principaux défenseurs. Aujourd’hui, ce genre musical se subdivise en quelques sous-genres tels que le PsyTrap, le SeaPunk ou le TrapStep.

Une audience plus large

Sa similarité avec le rap a permis au Trap d’être prisé aussi bien par des amateurs de rap et de hip hop. Sa sonorité électronique lui a permis également d’être apprécié par les amateurs de musique électronique. A partir de 2012, ce style musical connaît un grand impact et influence grandement la danse électronique encore appelée dance.

Clips de Trap