Si à la base, il servait à désigner certains individus désignés comme étant empotés, le ragga est devenu un genre musical né dans les années 80 en Jamaïque qui tire ses origines du reggae.

A la découverte du ragga ou raggamuffin

Quasi similaire au terme dancehall, le ragga qui se distingue du reggae par sa diction répétitive, est né vers la fin des années 1980 en Jamaïque. Ce genre musical naît d’une combinaison entre rythme répétitif et état d’esprit particulier. Contrairement à la dancehall quo est plus douce, le ragga est plus rtyhtmique et a des influences roots et hip hop. Les premiers chanteurs de ragga ou raggamuffin originaires de Jamaïque produisaient eux-mêmes leurs disques et les vendaient en faisant le tour des villes ou grâce aux DJ de sound system qui faisait jouer leur musique et proposaient leur disque à la vente. Très populaire chez les jeunes, le ragga connaît depuis sa création plusieurs moments de gloire avec des hauts et des bas, au gré des différents artistes qui se succèdent.

Connaître les origines du ragga

Diminutif du mot argotique raggamuffin qui se compose de rag (nippes) et de muff (bon à rien), ragga désignait plus à l’origine une attitude, une façon de vivre, les gens d’un certain milieu social, les débrouillards honnêtes. Avec le temps, le terme ragga a permis de désigner la musique créée par les gens qu’elle désignait à l’origine. Rendu très populaire dans le monde grâce à de nombreux artistes tels que Sean Paul, Shabba Ranks ou Shagy, le ragga compte également de nombreux artistes populaires du calibre d’Admiral T et Raggasonic, qui se positionnent en principaux défenseurs de la scène ragga / dancehall antillaise. Les artistes de raggamuffin sont dispersés à travers le monde, aussi bien en Afrique qu’en Asie… d’où sa très grande popularité dans le monde, notamment auprès des jeunes.

Clips de Ragga