Désignant à la fois une danse et un genre musical, la Kizomba a vu le jour dans les années 80 en Angola et tire ses origines du Zouk des Antilles et du Semba (ancêtre de la Samba du Brésil).

Qu’est-ce que la Kizomba ?

Influencée à la fois par le Zouk et le Semba, la Kizomba est un style musical moderne très romantique avec une touche de sensualité, au tempo plus lent que le Semba et doté de sonorités africaines. Musique incontournable des soirées latino, la Kizomba est une musique moderne et résultant de la fusion de rythmes africains, antillais et carabins. La façon de danser la Kizomba quant à elle, est grandement influencée par l’Europe et l’Amérique du Sud (merengue, tango). Ce style musical est non seulement très populaire dans les pays lusophones (Angola, Mozambique, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Sao Tomé, etc.), mais s’est également propagé dans des pays européens tels que la France, le continent américain, les Caraïbes et les Antilles.

Les origines de la Kizomba

Le terme Kizomba proviendrait du mot Kimbundu qui veut dire « fête », mais désignait déjà à l’origine (dans les années 60) les grandes fêtes dansantes organisées entre amis que l’on nommait Kizombadas. La kizomba se décline en différents sous-genres notamment le Cabo Love, le Ghetto zouk, la Kizoma (d’origine) et la Tarraxinha. La danse qui lui est associée, se caractérise par la langueur de ses mouvements, on la danse en gardant le tronc immobile et en remuant de façon plus énergique le bas. D’un point de vue technique, la kizomba est plus simple que le Semba et a donné naissance à d’autres styles musicaux encore très peu populaires dans le monde entier, tels que la Bachakiz (combinaison de bachata et kizomba) et la Raggazkiz (combinaison de ragga et de kizomba).

Parmi les différentes artistes de la scène Kizomba, on peut citter Kaysha, Maya Cool, Ricky Boy (Cabo Love), C4 Pedro, Philip Monteiro (Cabo Love), Heavy C., etc.